mercredi 1 janvier 2003

2003 - "Douze hommes en colère" de Réginald Rose


Par Wikipedia - Douze hommes en colère


Cliquer sur les photos pour les agrandir 









Douze hommes en colère (Twelve Angry Men) est une pièce de théâtre écrite en 1953 après que son auteur, Reginald Rose, a été juré dans une affaire assez macabre. 


Elle a été adaptée en français par André Obey.

Il s'agit d'un huis clos entre les jurés du procès d'un adolescent noir de seize ans accusé d'avoir poignardé son père. S'ils rendent le verdict « coupable », plus rien ne s'opposera à la peine de mort.

Tout accuse le suspect : la voisine d'en face l'a vu, le vieil homme du dessous l'a entendu, un commerçant lui a vendu le soir du meurtre le couteau que l'on a retrouvé dans le corps de son père. Pourtant lors du vote qui doit décider du verdict final, un juré ne lève pas la main pour le désigner coupable. Sa raison : « il n'est pas sûr ». L'unanimité étant requise, ont lieu deux heures de débat où chacun prend une position qui ne cesse de changer au rythme des arguments qui apparaissent, des révélations qui se font, des faits établis qui se désagrègent.

Au théâtre de Paris à partir du 08 octobre 2009 pour 80 représentations exceptionnelles



Avec Michel Leeb, Pierre Santini, Alain Doutey, Jean Jacques Moreau, Jean Luc Porraz,Jerome Le Paulmier, Cesar Méric, Eric Viellard, Elrik Thomas,André Thorent,Louis Marie Audubert,Francois Gamard et Didier Niverd.Mis en scène par Stéfan Meldegg




12 Hommes En Colère : Analyse De La Pièce.

« 12 hommes en colère » est une adaptation théâtrale du célèbre film américain « 12 Angry Men » réalisé par Sydney Lumet en 1957. Ce sera d’ailleurs le premier film du brillantissime réalisateur. Ce film est reconnu comme étant l’un des plus grands classiques du cinéma américain et valu à Lumet deuxnominations aux Oscars en 1958. Premièrement, en tant que meilleurréalisateur mais aussi pour le meilleur film. Le scénario concocté par Reginald Rose fut d’ailleurs l’objet de plusieurs adaptations cinématographiques et théâtrales contemporaines. « 12 hommes en colère » lui fit d’ailleurs remporter l’Oscar du meilleur scénario en 1958.


Un jeune garçon issu d’une banlieue américaine modeste est accusé du meurtre de son père. Ce dernier risque la perpétuité voire pire, la peine de mort. Seulement, c’est au jury, composé de 12 hommes, de se mettre d’accord sur le verdict final. Tous sont persuadés de sa culpabilité sauf un homme. Proie au doute, il demande à ses camarades quelques heures de discussion et de réflexion avant de prendre une décision qui pourrait s’avérer capitale pour l’enfant. Pour que le jugement soit validé, celui-ci devra obligatoirement être unanime. Les membres du jury n’ont pas d’autre choix que de délibérer afin de trouver une issue au procès. Faut-il oui ou non acquitter le jeune homme ? Le débat est ouvert ! 



Dans cette pièce de théâtre, nous apprenons, tout d’abord, qu’il est important de ne pas prendre des décisions trop hâtives car parfois elles peuvent être irréversibles et fatidiques. Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus pressés et ne prenons plus le temps pour réfléchir. On prend des décisions sur des coups de tête sans se préoccuper des conséquences qu’elles pourraient avoir. Ensuite, le scénariste nous démontre à quel point il est difficile de juger une personne sans être influencé par nos expériences personnelles, nos préjugés et en laissant de côté nos affinités et nos rancœurs. 

Nous nous...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire