dimanche 19 février 2012

2012 - Les Belles-soeurs d'Eric Assous

Cliquer sur les photos pour les agrandir 
Dimanche 29 avril à 20 h 45
Mardi 15 mai à 20 h 45
Jeudi 17 mai à 20 h 45

Les photos du spectacle


Trois extraits "vidéos" de la pièce :

 




Ouest-France - Roscoff

Théâtre : rendez-vous pour Les Belles-soeurs 

mardi 24 avril 2012

Ca chauffe entre les couples dans la pièce de théâtre Les Belles-soeurs.
La fin est proche, mais théâtralement parlant bien sûr. Ce mardi à 20 h 45, les comédiens de la Troupe de l'Estacade avaient donné un dernier rendez-vous aux spectateurs. Ils seront bien présents sur les planches, comme prévu. Mais le succès de la pièce Les Belles-soeurs d'Eric Assous est tel qu'ils ont décidé de jouer les prolongations. Ils joueront ainsi, le dimanche 29 avril à 20 h 45, le mardi 15 mai à 20 h 45 et le jeudi 17 mai à 20 h 45.
Une soirée familiale qui tourne au drame car une invitée de dernière minute s'avère être connue de trois frères positionnés socialement, alors que leurs épouses sont curieuses de découvrir cette très jolie personne. Le sujet de la pièce est un classique du genre dans le théâtre de boulevard.
Tanguy Galès (Yvan), Armelle Guyader (Mathilde), Jean-François Seité (Franky), Madeleine Sananikone (Nicole), Cécile Hervé (Christelle), Albert Trévian (David) et Myriam Botton-Amiot (Talia) sont presque tout le temps en même temps sur les planches, appliquant les règles dictées par Mylène Quement, à la mise en scène.
Ce mardi soir, cinéma Sainte-Barbe, à 20 h 45. Tarif : plein 8,50 €, réduit 4 €.





Théâtre de boulevard : rires assurés pour Les belles-soeurs - Roscoff

jeudi 12 avril 2012

« Les belles-soeurs » : Nicole, Christelle et Mathilde ne s'aiment pas.
Après un premier week-end et quatre représentations, les comédiens de la troupe de l'Estacade sont remontés sur scène, mardi soir, pour leurs représentations d'avril. La centaine de spectateurs s'est réjouie de la prestation.
Le sujet de la pièce Les belles-soeurs, d'Eric Assous, est un classique du genre dans le théâtre de boulevard. Une soirée familiale qui tourne au drame car une invitée de dernière minute s'avère être connue de trois frères positionnés socialement, alors que leurs épouses sont curieuses de découvrir cette très jolie personne.
La troupe est composée de Tanguy Galès (Yvan), Armelle Guyader (Mathilde), Jean-François Séité (Franky), Madeleine Sananikone (Nicole), Cécile Hervé (Christelle), Albert Trévian (David), Myriam Botton-Amiot (Talia). Ces comédiens sont, presque tout le temps, en même temps, sur les planches. Ils sont dirigés par Mylène Quement, à la mise en scène.
Les belles-soeurs. Mardis 17 et 24 avril à 20 h 45, cinéma Sainte-Barbe, rue Yann-d'Argent. Tarifs : 8,50 €, réduit 4 € ; comités d'entreprises, 6,50 €. Réservations à l'office de tourisme.










Chantal Braouézec, Claude Provensal, Armelle Guyader, Jean-François Séité, Madeleine Sananikone ont été reconduits au bureau de l'ART.

« Les belles soeurs »
pour les quinze ans de la troupe - Roscoff



Voilà quatorze ans que Les dix petits nègres ont été joués sur les planches de la salle du cinéma Sainte-Barbe, lors du renouveau d'une troupe de théâtre à Roscoff. La pièce choisie était un clin d'oeil aux comédiens précédents, qui avaient rangé leurs costumes depuis trente ans.
Cette fois, la troupe de l'Estacade proposera, le dernier week-end de mars 2012, une interprétation d'une pièce d'Éric Assous, Les Belles soeurs. Avec une nomination au Molière 2008, cette pièce est résolument moderne dans ses costumes, avec les ingrédients habituels d'une pièce de boulevard.
L'annonce de cette affiche a été faite, dimanche soir, par Armelle Guyader, présidente de l'association théâtrale roscovite, lors de l'assemblée générale. En 2011, Si Guitry m'était compté et ses neuf représentations ont totalisé 831 spectateurs (742 payants).
Les sept comédiens vus sur scène sont désormais dans la peau d'autres personnages. Trois frères, dînant ensemble avec leur épouse, apprennent qu'une ravissante créature qu'ils ont très bien connue a été invitée. C'est aussitôt la suspicion chez les femmes et la panique chez les hommes.

Réservations à l'Office du Tourisme
Tarifs :
Plein tarif > 8.50 €
- de 18 ans > 4.00 €
CE > 6.50 €






"Les belles-soeurs"
d' 
Eric Assous


Trois frères sont dans le collimateur d’Eric Assous ; l’auteur les réunit pour une partie de campagne chez l’un d’entre eux, tous accompagnés de leurs épouses respectives. Avocat, dentiste et directeur d’une PME en informatique constituent leur pedigree social. Deux des conjointes ont un job, l’une est enseignante, l’autre dirige une agence immobilière.
La pièce aurait pu s’appeler En attendant Talia. En effet Nicole, la femme d’intérieur a pris l’initiative opportune de convier la secrétaire de Francky, son mari, à leur soirée familiale. Candeur ou calcul, toujours est-il que cette arrivée annoncée va créer la torpeur générale chez les frangins et, par voie de conséquence, mettre la puce à l’oreille de leurs tendres et chères.
Une analyse au scalpel des motivations socio-sexuelles implicites va s’ensuivre dans une logorrhée dialectique où les fantasmes des unes vont s’entrechoquer avec la défense passive des autres, alors qu’une vérité à demi avouée ne cessera d’en cacher une suivante prête à imploser.
Se refilant mine de rien la patate chaude, Yvan, Francky et David s’emploient à calmer le jeu de leurs partenaires féminines convaincues d’avoir enfin déterré le filon de la lâcheté et qui, futées comme pas trois, vont mener les mâles lentement, mais sûrement vers la capitulation en rase campagne, du moins le croient-elles.
Cependant que la chute finale s’orchestrera autour d’une boîte de chocolats par laquelle pourrait bien rire qui rira le dernier. Il faut dire qu’entre-temps Talia est arrivée dans ce lieu de villégiature récemment acquis en ayant eu le temps de semer la confusion avec une malignité de garce bien élevée et la détermination d’un secret à faire découvrir insidieusement.
Le ton de la pièce s’affranchissant des bonnes manières avec des répliques à l’emporte-pièce face à une langue de bois qui cherche à sauver sa mise, laisse le soin au metteur en scène d’affiner la palette des sentiments et autres ressentiments dans une gamme de subtils attitudes et gestes qui en disent beaucoup sur les comportements contradictoires et complexes du couple contemporain.  ( Source )


Critiques de "Paris Première "


Le blog sera aussi la mémoire de la Troupe âgée de 15 ans aujourd'hui.
Créée en 1997,sous le parrainage d'Anny Cordy, l'Association Roscovite théâtrale compte aujourd'hui une vingtaine de membres.
Sa troupe "L'Estacade" présente chaque année au printemps une nouvelle pièce sur la scène du cinéma Sainte Barbe de Roscoff

Nous recueillons les photos, affiches, articles de presse, etc ... 
concernant cette activité théâtrale à Roscoff.
Si vous avez des documents d'archives, 
n'hésitez pas à nous contacter 
Contact  > armelle-guyader@hotmail. com  - Tél :  02 98 61 12 41

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire